top of page

1, 2, 3… Prêts chahutez !



Souvent à la fin de la journée ou quand la tension émotionnelle est forte parce que votre enfant a perdu à un jeu de société, que les leçons ont été plus compliquées qu’à l’habitude...ou pour toute autre raison, les petits vont avoir tendance à se laisser à la colère, à une excitation démesurée. Or, il se trouve que c’est aussi souvent un moment où, nous, pauvres adultes, n’avons pas toujours les ressources pour réagir avec bon sens et bienveillance. Je vous propose donc une idée pour partager un moment amusant avec eux et faire descendre la pression : les jeux de chahut.


Il en existe pléthore mais parmi les grands classiques vous trouverez :

  • le karaté chaussettes : sur un lit ou sur un tapis l’objectif est de réussir à enlever les chaussettes de son adversaire. Celui qui garde ses chaussettes le plus longtemps a gagné

  • la bataille de pouces

  • la bataille de coussins

  • la bagarre : sur un lit ou sur un grand tapis, l’objectif pour l’enfant est de réussir à faire sortir l’adulte de la zone de “combat”


Pour que ce jeu ait un intérêt il est préférable de fixer certaines règles :


Veillez à la sécurité de tout le monde

  • interdiction de taper, de mordre, de donner des coups de pied…

  • interdiction d’humilier, de rabaisser…

  • mise en place d’un signal “stop” un mot choisi ensemble


Laissez l'enfant l'emporter la plupart du temps


Soyez résistant pour qu’il y ait un intérêt pour l’enfant mais laissez-le l’emporter la plupart du temps. L’objectif est de permettre à l’enfant de déployer sa force pour gagner plutôt que la ruse et ainsi de le faire gagner en confiance.


Restez très attentif


Si vous constatez que votre enfant détourne le regard, renonce, cherche à faire mal ou est possédé par une rage folle, vous devez redoubler d’attention. Dans ce cas là, voici plusieurs réactions possibles :

  • mettre l’accent sur le contact (par le toucher et le regard),

  • ajuster le niveau de résistance (en fonction du caractère et de la confiance de votre enfant vous devrez vous adapter pour être toujours dans le ni trop ni pas assez)

  • faire une pause

La bagarre est souvent l’occasion de libérer des tensions ou des émotions refoulées. Si la lutte devient agressive, presque violente, restez attentif, tenez bon en respectant les règles et maintenez le cadre.


Arrêtez dès que quelqu’un se fait mal

Pour que le jeu reste synonyme de respect et de sécurité, il est essentiel que votre enfant sache qu’au signal “STOP” ou dès que quelqu’un se fait mal, le jeu s’arrête immédiatement.


Jouez

C’est le moment d’utiliser vos talents d’acteur pour feindre la chute, la douleur, la colère… Prenez-vous au jeu et autorisez-vous !


Installez vous dans un lieu propice

Si vous optez pour la bagarre ou le karaté chaussettes, installez-vous dans un endroit où il n’y a rien à casser et où les chutes seront amorties, le lieu de prédilection est souvent le lit parental ! Ainsi, le jeu ne tournera pas au drame.


Et laissez aussi les enfants inventer leurs jeux de chahut, nul doute qu'ils auront des idées !

6 vues0 commentaire

Comments


bottom of page