top of page

L’ennéagramme

Ou comment mieux se connaître pour déjouer ses propres schémas.


L'ennéagramme est une théorie d'analyse de la personnalité présentée sous forme d'une figure géométrique nous répartissant en 9 sous groupes.



Un peu de théorie



naissance enneagramme

Il existe 9 profils de personnalité dont nous serions tous dotés à la naissance. Puis au cours de notre enfance nous développons notre appartenance à l’un d’entre eux en fonction de nos expériences. Notamment dans certaines situations négatives que nous avons vécues enfant assimilées consciemment ou inconsciemment à des traumatismes à du rejet, de l’abandon ou de la trahison (cf les 5 blessures de Lise Bourbeau).

Pour faire face à ces situations, nous avons appris à développer certaines stratégies, qui sont des mécanismes de protection. Ceux-ci nous permettent de nous adapter au mieux à notre environnement afin de nous sentir heureux et en sécurité. Les stratégies qui fonctionnent le mieux pour nous se transforment petit à petit et de manière totalement inconsciente en habitudes, jusqu’à devenir notre stratégie préférée. Le chemin emprunté devient alors une autoroute, un comportement automatique, LA seule façon de faire ou de penser. C’est ainsi que nous traçons notre chemin vers l’un des 9 groupes de l’ennéagramme.

ennéagramme choix de l'enneatype








A quoi sert de l’ennéagramme ?


C’est, d’abord, un outil qui permet de mieux nous connaître : comprendre nos motivations, notre façon d’appréhender le monde, de fonctionner, mettre en lumière nos forces et faiblesses. En prenant conscience de nos motivations inconscientes, l’ennéagramme nous permet donc de mieux comprendre certaines de nos réactions, ce qui peut nous aider à les anticiper ou à les contrôler.

En ce sens, l’ennéagramme est également un outil de développement personnel. En effet, c’est en nous connaissant mieux nous-mêmes que nous pouvons sortir de notre pilotage automatique quand cela ne nous convient plus. Il nous permet donc d’identifier et de faire évoluer les réactions que l’on veut changer pour éviter des comportements qui ne nous conviennent plus par exemple.

En outre, ce modèle nous apprend que nous pouvons aussi naviguer parmi les différents profils et que toutes les facettes de la personnalité se trouvent bien en nous. Même si nous favorisons l’une sur les autres, nous avons encore en nous toutes les autres. En travaillant sur nous-mêmes, nous pouvons retrouver ces facettes, enrichir notre panel de choix et ainsi sortir de notre autoroute.

De plus, l’ennéagramme nous permet aussi d’appréhender différemment la relation aux autres : tant avec nos collègues qu’avec nos amis ou notre famille. Il nous permet en effet de mieux comprendre ceux qui nous entourent. Ainsi, non seulement nous pouvons voir apparaître leurs schémas de fonctionnement, mais cela nous permet également d'appréhender la vie selon leur prisme et donc de développer notre empathie à leur égard.

En résumé :

Être conscient de nos propres mécanismes nous permet de :

• Les changer

• S’éloigner de nos automatismes pour s’approcher de l’essence de notre être

• Nous aider à mieux comprendre ceux des autres

Concrètement, c’est utile pour :

• Nos relations professionnelles

• Nos relations amicales

• Nos relations amoureuses

• Le développement de notre plein potentiel


Comment découvrir mon type de personnalité ?


En pratique : l’ennéagramme est organisé en 9 profils répartis selon 3 centres de fonctionnement : centre émotionnel - centre mental - centre instinctif. En vous posant quelques instants et en lisant les informations ci-dessous, vous pourrez surement facilement identifier votre centre privilégié. Chaque centre renvoie à une forme d’intelligence différente et bien que nous disposions tous de ces trois formes, il y en a toujours une à laquelle nous faisons appel bien plus souvent que les deux autres. Aucun centre n’est meilleur qu’un autre et aucun d’entre eux ne peut être entièrement remplacé par un autre.


Le centre instinctif

Ce centre nous renvoie à nos instincts les plus anciens et les profonds. Lié à notre cerveau reptilien, il nous fait agir rapidement dans le souci d’assurer notre survie, aussi bien sur le plan physique que psychologique, au sens littéral comme au figuré.

C’est dans ce centre que se concentrent l’action et nos réflexes. Ici, peu de place est laissée à la réflexion avant l’action. C’est aussi là que l’on trouve des émotions fortes et instantanées, telles que la colère et l’agressivité, qui nous aident à mieux nous défendre.

Le centre instinctif rassemble les types de personnalité 8, 9 et 1.


Le centre émotionnel

Lié au cerveau limbique, le centre émotionnel est très tourné vers les autres et notre relation à eux. Très ancré dans le présent, ce centre fait beaucoup appel à l’empathie. Il nous permet de comprendre naturellement et rapidement ce que les personnes autour de nous ressentent et ce dont elles ont besoin. Cela crée un lien fort entre nous et les autres, jusqu’à nous faire ressentir leurs propres émotions, quitte à oublier un peu les nôtres.

Ce centre est le plus important chez les individus de type 2, 3 et 4.


Le centre mental

Dans les situations qui se présentent à lui, le centre mental fait d’abord appel à la réflexion, au raisonnement et à l’objectivité. Tourné vers le futur, il a de nombreux projets et fait grand usage de la planification. Il base ses actes et ses décisions sur un grand nombre d’analyses et d’observations du monde qui l’entoure.

Lié à notre cerveau cortical, le centre mental nous pousse à nous distancier du présent pour mieux pouvoir l’observer et l’analyser. Il n’arrête jamais de penser et utilise une grande partie de son énergie à anticiper et comprendre les événements, de sorte à toujours pouvoir fuir le danger.

C’est le centre principal des individus de type 5, 6 et 7.

Les 9 points de l’ennéagramme

Nous l’avons dit, chaque point de l’ennéagramme correspond à un type de personnalité, aussi appelé “ennéatype”.

Il est important de préciser qu’aucun type n’est entièrement mauvais ou bon, chacun renfermant en lui des points positifs et négatifs. Nous disposons tous d’un type privilégié mais avec l’expérience nous pouvons aussi développer des caractéristiques de nos ailes (à savoir les 2 chiffres entourant notre ennéatype). Je ne détaillerai pas ici les 9 profils, pour en savoir plus je vous invite à consulter le site de l’Institut français de l’ennéagramme

Pour connaitre votre type, plusieurs solutions s'offrent à vous : vous pouvez faire l'un des nombreux tests en ligne ou consulter un coach en ennéagramme qui vous proposera un test plus complet ou venir me voir pour entamer un accompagnement spécifique en fonction de votre type.



Histoire de l’ennéagramme

Les origines de l’ennéagramme sont floues, ce qui rend difficile l’identification de ses auteurs et de son évolution. Son symbole, le cercle à 9 points, remonterait au 6ème siècle avant J.-C., à l’époque de Pythagore, voire encore avant lui. On le retrouve ensuite dans d’autres régions du monde et dans diverses théories, comme le soufisme. Quant aux 9 types de personnalité qui y sont associés, certains disent qu’ils proviendraient de la Kabbale.

En tout cas, l’ennéagramme tel que nous le connaissons aujourd’hui a des origines bien plus récentes. C’est le philosophe et maître spirituel Georges Ivanovitch Gurdjieff qui l’aurait amené en Occident au début du 20ème siècle.

Le philosophe bolivien Oscar Ichazo aurait approfondi les fondements de l’ennéagramme en identifiant les qualités propres à chaque type. Son travail a ensuite atteint le psychiatre chilien Claudio Naranjo, qui a développé l’ennéagramme en le reliant à la psychologie.

11 vues0 commentaire

コメント


bottom of page